À propos

Mon rapport à la traduction et à l’outdoor

Un parcours qui mène tout droit à la traduction

La traduction n’a pas été un hasard mais bien le fruit d’un cheminement personnel. Mon cursus m’a mené à divers endroits ; d’une prépa lettre à Orléans je suis parti en fac de langues à Paris, pour par la suite préférer à la capitale la tranquillité de Germersheim, petite ville en Allemagne hébergeant une université de traduction et d’interprétation largement reconnue. Et enfin, après six ans d’apprentissage intensif des subtilités de l’allemand et d’expériences professionnelles en tout genre, je décidai, changement oblige ! de prendre le large vers l’Estonie et Tallinn, sa capitale, où je vis et travaille aujourd’hui. Je me consacre désormais à plein temps à ma petite entreprise et découvre le monde formidable de la traduction professionnelle qui n’a, soyez-en assuré, absolument rien à voir avec l’aspect universitaire de ce métier. Si je devais expliquer en trois points pourquoi je me plais tant dans cet univers parfois difficile :

  • Un traducteur ne cesse de se former et d’apprendre. Que ce soit sur le fond ou sur la forme. Les traducteurs ne cessent d’aiguiser leur plume (apprentissage des langues, des sujets de fond…) et se doivent de connaître plusieurs logiciels sur les bouts des doigts : il ne s’est pas passé un seul jour sans apprentissage depuis que je me suis mis à mon compte et j’adore ça !
  • Un traducteur est souvent à son compte. C’est mon cas tout du moins, et ce n’est pas pour me déplaire ! J’apprécie particulièrement la liberté de choisir pour quoi et pour qui je travaille. Je suis le seul responsable de ce qui advient de mon business ; travailler à son compte exige de l’autonomie et une grande autodiscipline, des mots qui peuvent faire peur mais qui m’ont fait grandir en tant qu’être humain.
  • Un traducteur est libre géographiquement. Tout ce dont j’ai besoin, c’est d’une bonne connexion internet. La traduction représente pour moi aussi un moyen de m’émanciper et de voir du pays. J’ai beaucoup crapahuté pendant mes études, je peux maintenant m’installer quelques années dans un pays et changer à souhait de lieu de vie ! Certains traducteurs sont même constamment en mouvement.

Une affinité pour l’outdoor

Il n’est de meilleur domaine de spécialité que celui pour lequel le traducteur se passionne. Dans mon cas, il s’agit de tout ce qui touche à l’outdoor. En plus de m’appliquer à tenir une veille quotidienne sur ce sujet en langues anglaise, allemande et française pour compléter mes connaissances terminologiques et à participer à divers évènements outdoor dès que j’en ai l’occasion, j’organise le temps libre que m’accorde mon activité professionnelle autour du sport. Je participe régulièrement à des courses ici et là en Europe, avec une préférence tout particulière pour le trail running, et je profite de mon changement de vie et de l’air pur de l’Estonie pour me mettre à la grimpe et m’intéresser de plus près à la callisthénie. Bref, vous l’aurez compris, le sport en plein air c’est mon dada. En plus d’avoir créé ce site internet pour avoir un portfolio à montrer à mes clients, je souhaite également l’utiliser, sur le long terme, pour m’établir comme traducteur dans ce domaine.

SEO, Marketing… : des compétences recherchées

L’avantage d’avoir beaucoup vadrouillé professionnellement en Allemagne, c’est que cela m’a permis d’accumuler tout un tas de connaissances dont on n’entend jamais parler lors des études de langue et de traduction. Mes expériences professionnelles en parallèle de mes études sont un véritable plus dans mon parcours : j’ai entre autres été formé chez Green Parrot GmbH au marketing et tout particulièrement à la SEO pendant plus d’un an, et je continue à mettre ces services à disposition de ma clientèle aujourd’hui, que cela soit pour mes services de traduction ou pour mes services de rédaction. À ce titre, j’ai également appris les bases de l’HTML et je peux m’occuper de l’intégration de vos textes sur votre site internet, mon site personnel vous montre d’ailleurs que je connais l’interface WordPress et que je ne suis pas perdu une fois que j’ai le nez dedans. Je ne cesse de compléter ces compétences avec des nouvelles acquises au cours de formations et d’auto-apprentissage : je maîtrise les outils de TAO les plus utilisés sur le marché et je propose également mes services de traducteur de sous-titres.